Ça y est j'ai une vie sociale

Bon je pense pas que ça impacte réellement beaucoup de monde mais je n'arrive plus du tout à tenir le rythme de deux posts par semaine comme c'était à peu près le cas jusqu'à présent! Ce qui est plutôt sympa c'est la raison : je passe plus de temps à faire des trucs dans ma vrai vie réelle avec de vraies interactions et des vrais gens que du temps pour mes geekeries (internet/ps3/blog). Donc voilà un petit post de rattrapage pour pas qu'il soit complètement vide ce blog.

Rendons donc à César ce qui est à César : qu'est ce que je fabrique depuis une semaine? Bah je vais me la péter grave en mettant mon agenda! Eh ouais! Vous comprendrez que pour le respect de leur vie privée, le nom de mes conquêtes seront replacés par des personnages fictifs.

Agenda_mars2_550x150

Donc voilà, un emploi du temps bien chargé (et j'adoore trop ça)! En évènements remarquables? Mon frère est venu squatter chez moi. Pour 3 mois! Ça ce passe plutôt bien pour le moment, pourvu que ça dure! Il y a aussi eu un concert de Métal pour le moins intéressant! Un poil trop bourrin à mon gout mais la prestation valait le détour! J'ai fait un truc secret qui m'a bien plu hier soir. J'en reparlerais bientôt mais c'est trop tôt pour le moment. Et enfin, je suis heureux de pouvoir dire que j'ai rencontré une fille très bien et qui curieusement, semble m'apprécier également (sans doute un enchainement de quiproquos)! La aussi, pourvu que ça dure!


Une petite parenthèse pour finir, savez vous d'où sort le mot blog? Vous allez me dire, oui, c'est la contration de web et log. Un log étant un journal de bord, un blog est donc un journal de bord en ligne. C'est juste, mais l'étymologie du mot blog mérite que l'on s'y attarde un peu plus. A l'origine, les marins utilisaient un morceau de bois ("log" en anglais) pour mesurer leur vitesse. Il lançaient le log à la proue et comptaient le temps qu'il prenait pour s'éloigner et ça leur donnait une idée de leur allure. Le système s'est ensuite perfectionné et les logs étaient placés de façon régulière le long d'une corde, c'était bien plus précis. Les données récoltées étaient soigneusement rapportées dans des petits carnets de bord, qui prirent le nom de logs avec le temps. Au final, on a zappé les bouts de bois mais les logs sont restés!