JP-0 : Ça commence fort !

Picture-070_300x200
Si les 10 minutes de sommeil ne m'auront pas permis de récupérer pleinement toutes mes facultés mentales, rater l'arrêt CDG2 et faire un tour au dépôt RER... ça oui! Nuit blanche + cuvage + décalage horaire : un très très bon moyen d'être à coté de ses pompes! En plus j'ai dû repasser chez moi ce matin, mes billets d'avions étaient sur la table basse. Pas mal hein? Petite note pour le futur : ne plus se raser bourré. J'ai failli me trancher une oreille... Apparemment pour Thomas le départ a été sympa aussi. Incendie dans le tunnel sous la manche la veille! Plus d'eurostar (il part de Londres)! Du coup il a bougé hier soir pour essayer d'attraper un ferry pour pouvoir rejoindre Heathrow dans les temps. La bonne galère quoi. Sinon là tout de suite je suis dans un A320 de Aeroflot, un compagnie russe bien comme il faut, avec des hotesses grandes blondes et russes (en fait non, mais on va faire comme si), des passagers ventripotents, moustachus, oeil de verre et dégaine de tueurs. Je me demande quand même pourquoi est ce que ça sent pas plus la vodka. Soit les russes ne sont pas leur stéréotype, soit je sens autant la vodka qu'eux (voir plus). Bon, étant donné que je me balade pas en marcel avec une baguette sous le bras, on va supposer que la bonne alternative est la seconde. Je suis donc encore à Paris, prêt à partir pour Moscou pour une escale de 3h, puis Narita. Une bonne quinzaine d'heures de vol en perspective. Là par contre j'ai tout prévu: coussin gonflable, masque pour les yeux, boules quies. Je vais dormir comme un bébé!

Escale à Moscow. Avec ce qu'on nous a servi à manger sur le vol depuis Paris, ça craint un peu pour les 10h de vol vers Narita (même compagnie). C'était carrément pas bon... ne prenez pas Aeroflot pour la qualité de la bouffe!