Maroc J10 - Journée zen

Maroc_j10-1_307x205
Ce matin nous avons profité des tarifs marocains pour prendre soin de notre corps et de notre apparence. Je suis parti chercher un coiffeur pour rafraichir un peu ma coupe de cheveux qui, avouons le, commençait à ne plus ressembler à rien. C'est dans une petite ruelle commerçante près du Riad que je suis tombé sur un as de la tondeuse, 30 dirhams la coupe (3 euros). Ce fut une expérience assez marrante, le mec parlant très mal français, on a dû faire avec les moyens du bord. Au final je trouve que mon coiffeur n'a pas à rougir devant ses homologues parisiens à 22 euros, ma coupe de cheveux est très réussie. Michelle de son coté est partie chez esthéticienne se faire faire les jambes et le maillot, le tout pour 220 dirhams (22 euros). Elle est également très satisfaite, surtout que l'épilation était au caramel (parait que c'est vachement bien).

Maroc_j10-2_307x461
Nous avons ensuite décidé de faire un tour dans le Melah, l'ancien quartier juif de Marrakech dont les ruelles sont connues pour abriter un souk aux épices haut en couleur. Nous y faisons la connaissance de Rida, vendeur d'épices et de produits cosmétiques naturels. Michelle et moi sommes unanimes sur ce point : ce sera notre meilleure expérience commerçante du voyage. Tout sourire, il a commencé par nous demandé si on connaissait "ça" en pointant d'une doigt un sac d'ail. Donc forcement on a fait nos blasés "bah oui, c'est de l'ail", ce à quoi il rétorque "De l'ail, des aux!". A partir de là il nous avait accroché, grosse discussion sur le fait que ça se disait pas comme ça au pluriel, etc. Il a enchainé ensuite sur les autres sacs, nous montrant du cumin non moulu, de la cannelle, des lentilles, du khôl, du musc, de l'ambre, etc. Tous les produits de sa boutique y sont passés. Il nous a également appliqué un mélange d'argile blanc et d'eau de rose sur le visage, pour nettoyer notre peau. Ce que j'ai beaucoup aimé, c'est qu'on final j'avais la sensation de vraiment avoir appris quelque chose et qu'il y avait eu un réel échange avec le vendeur. Nous sommes repartis ravis, avec du thé vert à la mente, de l'eau de rose, de l'argile blanc et de l'huile essentielle de jasmin.

Maroc_j10-3_205x307
Après cette belle rencontre, nous sommes allé visiter le palais de la Bahia, proche de notre riad. Une fois de plus, nous trouvons l'endroit magnifique. L'architecture marocaines se mélange divinement bien avec la verdure présente dans les multiples patios. Je ne sais pas trop quel a été mon monument préféré, mais le palais de la Bahia figure parmi les finalistes. Nous avons eu la chance de la visiter à un moment plutôt calme, avec finalement assez peu de touristes et surtout pas de groupes. Les gens chuchotaient, parlaient peu. Il y régnait une ambiance zen, calme, propice à la relaxation. On apprécie d'autant plus cette sérénité après s'être baladé dans un souk, puis avoir évité les moult mobylettes et scooter dans les ruelles étroites et bondées. Donc voilà, très très bien ce palais.

Le soir venu, nous avons pris notre diner sur le toit du riad. Nous avons profité de la délicieuse cuisine de la mama du riad, Khadidja. Sa salade d'aubergine et feuilles de vignes à la viande étaient très bon (mais pas oufs non plus hein...). Ce que nous avons surtout apprécié, c'est de nous retrouver seuls sur la terrasse avec pour seule compagnie, le chat et les toits de la médina. Après le diner en amoureux, nous sommes redescendus dans notre superbe suite pour une petite séance de ciné. Je me suis endormi dans la demi heure, terrassé par une journée harassante!