Maroc J3 - Route via Ouzoud

La journée du 6 est encore à placer sous le signe de la route! Eh oui, qui voulez vous, quand on décide de ne pas passer ses vacances dans un all inclusive, c'est le prix à payer. Nous nous sommes donc une fois de plus levés tôt, vers 8h, pour prendre le petit dej des champions et attaquer la route aux aurores! Cette fois ci, nous avons décidé de prendre le chemin dans le bon sens et de regarder la carte, accessoirement!

Maroc_j3-1_342x512
C'est environ 3 heures plus tard, et sans nous être paumés, que nous sommes arrivés à Ouzoud. Le site est très réputé au Maroc car il y abrite les chutes les plus hautes du pays. L'endroit est splendide et vraiment impressionnant. C'est avec une certaine appréhension que je me suis approché du bord du gouffre (sans barrière évidement) pour contempler la force avec laquelle la chute vient percuter l'eau, 110 mètre plus bas. Un guide, Ibrahim nous a alors accosté pour nous proposer ces services. Nous n'en voulions pas mais il s'est montré persusif et après avoir divisé le prix par trois, nous l'avons suivi. Ils nous a fait faire le grand tour et je dois dire que nous n'avons pas été déçus. Vu d'en bas, les chutes sont encore plus impressionnantes, c'est un spectacle qui vous coupe le souffle. Ensuite, Ibrahim nous a conseillé un petit buibui pour nous restaurer sur les remparts du gouffre. Les brochettes de poulet que nous avons mangé valaient également le détour. Michelle était d'ailleurs bien vénère après en avoir fait tomber deux boulettes par terre.

Maroc_j3-2_205x307
Nous serions bien resté un peu plus longtemps sur place, mais le contrat de location de la voiture n'était pas vraiment d'accord. C'est donc à contre coeur que nous avons fait les deux dernieres heures de route, lavé la voiture, fait le plein et ... payé un (putain de) supplément pour avoir rendu la voiture en retard! 6 heures de retard en fait. On pouvait pas vraiment négocier... Par contre le mec de la location à été cool et nous a emmené dans le centre ville, place Jama el Fna. Il nous a également dispensé de judicieux conseils sur le marchandage, le prix des taxis, etc. Par exemple, il faut toujours leur demander de mettre le compteur!

Arrivé a Jama el Fna, un vieil édenté a vite repéré nos têtes de touristes paumés et nous à accompagné jusqu'à l'auberge (300 mètres grand max). On lui a donné 20 Dirhams, on aurait cru qu'on lui brisait le cœur. Petite déception à l'auberge. Bien que le Riad soit chaleureux et bien décoré (Amour de Riad), notre chambre l'était moins : rez de chaussée, petite pièce, la fenêtre donnant sur les parties communes, éclairée au néon, avec la douche qui se bouchait, sans clim, un gros ventilo bruyant accroché au dessus du lit. Un bon point versus le gite d'Agouti, c'était un lit double!

Après nous être rafraichis, nous sommes allés chercher à manger sur la place Jama El Fna. Ladite place est comme vous pouvez vous l'imaginer, bruyante et très animée! Il y a des centaines de petits stands vendant épices, jus d'oranges frais (un délice), fruits secs, tatouages à l'henné, brochettes, etc. Mon premier ressentit à été très positif, je me suis senti comme dans une carte postale, c'est vraiment chouette. J'ai vite déchanté lorsque j'ai pris une photo d'un compteur et que celui ci m'a littéralement crié dessus : "Uéééaaaa! Photo égal un Dhiram!". J'ai trouvé ça super agressif comme comportement, et tellement représentatif de Marrakech, tout est payant! Tu demandes ta route, tu payes; tu prends une photo, tu payes, etc. Je ne lui ai rien filé du tout malgré ces cris! Ça c'était sans compter le fait que Michelle se soit fait plotter le cul dans la foule, sans qu'elle puisse réellement voir qui s'était, dégoutant, humiliant. On sent vraiment que la femme est relégué au deuxième plan ! Inutile de dire qu'elle aussi s'est sentie agressée... Donc bref, on a un peu déchanté, on s'est posé vite fait pour manger un truc, relativement cher au passage. Attention si vous décidez de manger place Jama El Fna, tout est facturé, le pain, la petite salade, l'assiette d'olives et celles de frites que vous n'aviez pas commandé. Heureusement que Michelle était là, elle a sentit le truc à 10 km et les mecs sont repartis avec leurs salades :-)

Maroc_j3-3_550x367
Donc voilà, je pense qu'à partir de maintenant on va voir les marocains sous un autre angle. Ceux que nous avions rencontré dans les montagnes se sont tous montrés très gentils et avenants avec nous, sans jamais quémander. Je crois que ça vient simplement du fait qu'ils ne soient pas habitués à voir des touristes. A Marrakech c'est autre chose, ils ont depuis longtemps pris leurs marques et savent comment ça fonctionne. Ils sont également très effrontés et mal polis dans la façon de nous parler. Je veux pas faire de raccourcis non plus, cette description s'applique au vendeurs dans les rues. J'ai un ressentit plus positif sur l'individu moyen. On verra s'il se vérifie.



C'est article est co-écrit!