Maroc J6 - Essaouira au soleil!

Maroc_j6-1_205x307
Ce matin nous avons profité de la terrasse de l'hôtel, qui jouit d'une jolie vue sur la plage et les toits de la ville, pour prendre le petit déjeuné. Rien d'exceptionnel, mais ça reste très correct. Le jus d'orange frais est un régal, comme d'habitude au Maroc.

Au programme de la journée : farniente! Direction la plage, où nous avons pris des transats pour nous dorer la pilule sans manger trop de sable. On a fait la connaissance, de Rédah, le gars qui gère notre parcelle de transats. Il nous a expliqué un bon plan pour manger à la essaouirienne : Nous sommes allé acheter un demi kilo de côtelettes d'agneaux (dans une "boucherie" que si on m'avait dit qu'un jour j'achèterais de la viande la dedans, je l'aurais pas cru), deux tomates, un oignon, et nous avons apporté le tout dans un café berbère. La tradition des cafés berbères, c'est que vous ramenez votre bouffe, ils vous la cuisinent pour quelques dirhams. On a donc mangé nos côtelettes d'agneau grillées au feu de bois. Un délice. En plus c'était vraiment une sacrée expérience, on était les seuls blancs dans le petit café berbère. Cela dit les marocains se sont montrés d'une gentillesse incroyable, le mec du café nous a pris en main car il a bien compris qu'on était un peu perdu, les mecs qui attendaient devant nous ont voulu nous laisser passer, les gens de la table voisine nous ont proposé sardines grillées et figues pendant que nous attendions notre repas, j'ai fini par accepter une figue devant tant d'insistance. Une expérience vraiment enrichissante, et pas cher en plus! C'est le meilleur rapport qualité/prix qu'on ai eu jusqu'à présent!Michelle était ravie et pense même qu'on aura pas un aussi bon plan jusqu'à la fin du voyage, on verra...

Maroc_j6-2_204x307
Le reste de la journée s'est passé tranquillement sur la plage, où nous avons fait notre rapport à Rédah, qui s'est bien marré en nous écoutant. Je pense que ça lui a fait plaisir qu'on lui fasse confiance. Michelle a toute autre image des marocains, du moins ceux qu'elle a croisé, ici. On est ensuite allé nous reposer un peu à l'hôtel, ma chérie s'était chopée une petite insolation je crois. En début de soirée, la faim nous a sortit de notre torpeur. Un chawarma dans l'estomac, nous nous sommes endormis en regardant un film, dans les bras de l'autre. "Trop mignon!"