Vaches à lait

Jocelynevachealait_bd_300x427
Je sais pas trop si vous avez suivi ce que fabriquent nos parlementaires et sénateurs ces derniers temps mais je trouve qu'ils font vraiment mais alors vraiment de la merde vis à vis d'internet, des médias et du numérique en général. J'ai l'impression que depuis environ les 6 derniers mois ça part vraiment en sucette. Quelques exemples:

Pas plus tard qu'aujourd'hui, un sénateur UMP a déposé un amendement concernant les ventes d'occasion. Le texte vise à exempter de taxe les ventes en ligne sous réserve de ne pas dépasser 5000€ ou 12 ventes par an. "-Donc si je vends 13 dvds je vais devoir le déclarer sur ma feuille d'imposition?" "-oui." "-Boarf, pour 13 dvds je vais pas me faire choper" "-Hum, sauf que les sites web enverront automatiquement un rapport au FISC si tu rentres dans les critères..." Bon ben déjà ça ça fait bien chier mais SURTOUT non mais de quel droit l'état pourrait se faire une part sur la revente d'objets que nous possédons! Surtout qu'on a déjà payé la TVA sur ces objets au moment de leur achat! Les sénateurs sont quand même censés représenter le peuple. J'aimerais bien savoir qui parmi nous aurait envie d'une telle loi?

Un autre amendement qui est passé à l'assemblée (hier je crois) : Le CSA va être en charge de régir la pub sur le net au nom de la protection de l'enfance (enfin si ça passe au sénat mais j'ai pas trop de doutes là dessus). Alors le truc marrant c'est que les parlementaires ont voté la loi en faisant complètement abstraction des mesures techniques que cela suppose. Je les vois bien censurer les pubs internent gérées à l'étranger sachant que jusqu'à présent ils ne s'occupent que de la télé et la radio française..."Bon ya plus qu'à!"

Dans l'actualité récente on a aussi eu droit à la suppression de la pubs sur les chaines publiques (à partir du 5 janvier). Après tout pourquoi pas? Virer la pub de la télé ça peut sembler être une bonne idée au prime abord. Sauf que pour compenser le gouvernement n'a rien trouvé de mieux que de taxer les fournisseurs d'accès à internet. Non mais au nom de quoi est ce que les FAIs doivent payer pour que l'on enlève la pub sur France télévision (0.9% de leur chiffre d'affaire je crois). Le raisonnement ça a dû être quelque chose du genre "- euh... D'où est ce qu'on peut pomper encore du fric? Les impôts ça va pas le faire. L'industrie ça marche pas fort et puis ce serait trop gros. Ah ben les FAIs! Mais oui ils ont plein de sous et puis la télé, internet : même combat!" Je trouve ça intolérable. Tout autant sur le fond que sur la forme. Premièrement je vois vraiment pas la nécessité d'une telle réforme en ce moment, ensuite c'est pas du tout sur que ça va permettre à France Télévision de faire de meilleurs programmes. Je pense que ça va avoir un petit effet pervers d'ailleurs : les espaces publicitaires sur les chaines privées vont prendre de la valeur puisque plus rares et donc augmenter leur revenus... Sur la forme, j'ai bien aimé la façon dont le gouvernement a court-circuité le parlement."Ca passe pas? Bon, ben De Carolis va s'en charger alors." Et hop conseil d'administration, et hop voilà c'est fait. Vive la démocratie!

Ben d'ailleurs en parlant du directeur de France télévision. Un autre point de la réforme de l'audiovisuel veut qu'il ne soit plus élu par le CSA mais directement par le gouvernement. Bon ok, c'est de la télévision publique dont on parle mais quand même, les médias sont sensées avoir un minimum de neutralité. Jusqu'à présent je trouvais que c'était plus où moins le cas pour le JT de France 2 (surtout comparé à TF1), mais bon avec cette histoire ça craint...

Bon je constate que je fais des paragraphes bien plus gros que ce que je voulais faire au départ. J'annonce donc que je ferais un autre poste pour râler contre le projet de loi Hadopi qui la pire loi qu'on ait vu depuis une plombe et qui est à peine médiatisée...